Orange mécanique (1971) / Stanley Kubrick

a-clockwork-orange-title-card

Dans le futur en Angleterre, Alex, un délinquant ultra violent (Malcolm McDowell) intègre en prison un programme expérimental censé éradiquer sa violence.

Kubrick adapte le roman éponyme de Anthony Burgess et signe une réjouissante satire sociale et politique qui est aussi un film sur la nature humaine.

Dans un univers futuriste et cohérent, Kubrick dénonce un état policier qui prive certains de ses citoyens de leur libre arbitre puis les reconditionne au gré des avantages qu’il peut en tirer.

Artistiquement superbe, « Orange mécanique » est un film dense, bourré d’idées et superbement mise en scène.

CAB

Barry Lyndon (1975) / Stanley Kubrick

Le destin de Redmond Barry et sa quête de richesse et de notoriété.

Aussi beau mais aussi aussi froid qu’une toile de grands maîtres.

Kubrick est en contrôle total (comme son personnage principal) mais il manque ce supplément d’âme que l’on ne retrouve que dans quelques trop rares séquences.

Un très beau film.

CAB

Spartacus (1960) / Stanley Kubrick

Dalton Trumbo au scénario, Saul Bass au générique, Kubrick derrière la caméra : trio gagnant pour un grand film politique au formidable casting.

Les scènes de foule sont  impressionnantes (et sans trucages numériques) sans parler du mémorable travelling sur les cadavres après la bataille.

 

CAB