Hôtel Terminus: Klaus Barbie, sa vie et son temps (1988) / Marcel Ophüls

Ophüls retrace, dans son style inimitable, et sur 4h27, la vie de Klaus Barbie jusqu’à son procès en 1987.

Avec sa mine facétieuse et ses questions toujours pertinentes, le réalisateur se promène dans son film, et aux quatre coins du monde, et livre une oeuvre somme sur la résistance, la collaboration, les pays d’Amérique Latine où se sont réfugiés les bourreaux avec le concours des services secrets américains.

Non dénué d’humour, « Hôtel Terminus » est aussi un film touchant où l’on croise Bertrand Tavernier et son résistant de père et où a lieu la rencontre au sommet entre Lanzmann et Ophüls.

Comme toujours avec Ophüls, le choix de la musique (ici une comptine allemande qui ponctue le film) est remarquable.

Génial.

CAB