L’amour à mort (1984) / Alain Resnais

Un homme (Pierre Arditi) meurt, puis ressucite sous les yeux de sa compagne (Sabine Azéma). Leur vie en est bouleversée …

Resnais signe une oeuvre à la forme quasi expérimentale (avec ses intermèdes musicaux sur fond de neige qui tombe la nuit) où il oppose deux visions du couple l’une mortifère (Azéma et Arditi) et l’autre lumineuse (Fanny Ardant et André Dussollier en pasteurs).

Parfois un peu trop théorique, voire théologique, « L’Amour à mort » n’en est pas moins très beau et envoûtant.

CAB