Traque à Boston (2016) / Peter Berg

Récit des attentats du marathon de Boston et de la chasse à l’homme qui s’ensuivit.

C’est carré et bien foutu (la séquence des caméras de surveillance est top) mais ça ressemble beaucoup plus à un documentaire qu’à un film de cinéma, comme le prouve l’irruption du réel à la fin.

Et les discours sur l’amour pour lutter contre les terroristes, je n’en peux plus …

Pas mal quand même.

CAB

Terminator Genisys (2015) / Alan Taylor

terminator-genisys-title-card

Bon ben il y a des voyages dans le temps, des terminator et de la Sarah Connor dedans.

Reboot de remake de suite sans en être une, ce nouveau Terminator est du grand n’importe quoi.

Shwarzie fait un peu peine dans des gags répétitifs et l’ensemble est peu captivant.

Le pire étant que le film nie totalement ses prédécesseurs tout en les copiant allègrement.

Pour le Samedi soir (et encore).

CAB

Bad Times (2005) / David Ayer

harsh-times-title-card

Jim (Christian Bale habité comme souvent) ancien ranger psychotique rêve d’intégrer le LAPD afin de pouvoir faire émigrer sa fiancée mexicaine. Son meilleur ami Mike (Freddy Rodríguez top) cherche lui aussi un job sous la pression de sa petite amie avocate (Eva Longoria). Ils passent surtout leur journée à errer entre litres de bière, joints et rencontres …

Ce premier film de Ayer est très autobiographique. On y retrouve sa vision d’un Los Angeles qui peut être infernal (la séquence de fusillade sortie de nulle part au début est impressionnante) où tout le monde se connait et où chaque rencontre est une surprise (bonne ou mauvaise).

Le film est plutôt pas mal avec ses journées d’errances qui se répètent et ses deux comédiens principaux dont l’alchimie est assez bluffante. Il souffre de sa longueur et de certaines afféteries dans la mise en scène qui n’étaient pas nécessaires.

Pas mal.

CAB

Intuitions (2000) / Sam Raimi

the-gift-title-screen

 

Raimi dirige un scénario écrit par Billy Bob Thornton et offre à Cate Blanchett (impériale) un très beau rôle de mère médium.

Le film est assez classique et pas franchement une réussite, on attendait mieux de Sam.

On retiendra quand même Keanu Reeves (pour une fois très bon) en redneck.

CAB

Spider-Man (2002) / Sam Raimi

Spider-man-title-screen

 

Raimi réussit un tour de force avec ce blockbuster intelligent.

Tobey Maguire est formidable dans le rôle de Peter Parker comme d’ailleurs tout le casting (Defoe, Dunst, Franco, Harris et Robertson).

Et puis il y a aussi un des plus beaux baiser de l’histopire du cinéma (parenthèse midinette fermée).

CAB

Spider-Man 2 (2004) / Sam Raimi

Spider-man-2-title-screen

 

Deuxième opus des aventures du justicier à la toile (sic) et comme le disait mon ami Guillaume Enard c’est effectivement un film génial.

Le premier épisode est réussi mais un peu foutraque à la vision de cette suite.

La thématique grands pouvoirs, grande responsabilité est joliment traitée tout comme le dilemne cornélien du héros et donne lieu à des séquences magnifiques comme celle du métro.

Alfred Molina en Docteur Octopus est grandiose et Raimi s’en donne à cœur joie.

Génial.

CAB

Spider-Man 3 (2007) / Sam Raimi

Spider-man-3-title-screen

 

Dernier épisode de la trilogie de Raimi.

Le début du film est très réussi et Sandman est un très joli personnage.

Malheureusement à vouloir en mettre trop (trop de méchants, trop d’effets spéciaux, trop long …) le spectateur frôle l’indigestion.

Le moins bon des trois mais un film qui se laisse néanmoins regarder avec un plaisir coupable.

CAB