Man of Steel (2013) / Zack Snyder

man-of-steel-title-card

Nolan produit et écrit avec le terrible Goyer le re-reboot de « Superman » pour le plus grand malheur du spectateur.

En gros c’est un « Independance Day » qui se prend très au sérieux.

Le début sur Krypton est grotesque et donne le ton (mention spéciale à l’espèce de dragon volant totalement ridicule) ce sera un film pédant ne mettant en avant que ses prouesses techniques.

Snyder use et abuse de sa shaky cam et échoue à rendre lisible ses innombrables séquences d’action. Le scénario de Goyer est débile et ne caractérise absolument pas ses personnages aux comportements idiots (Michael Shannon est catastrophique dans le rôle du méchant Zod, il doit toujours chercher le pourquoi du comment de son personnage). Les dialogues franchement très drôles (malgré eux) finissent de prouver que Nolan et Goyer sont des imposteurs.

Pour la postérité on citera quelques séquences d’anthologies : la mort de Costner (mais que vient-il faire dans cette galère ?) sauvant le petit chienchien de la famille sous les yeux d’un Superman qui n’agit bien évidemment pas (c’est plus pratique pour les scénaristes), l’insipide Loïs Lane trouvant par miracle la solution pour sauver le monde, le bus scolaire en pleine route de campagne se trouvant par magie, dans le plan suivant, sur un pont parce que pour un accident c’est mieux coco, Superman dans un église clamant qu’il doit se sacrifier pour sauver le monde avec un GROS vitrail représentant Jésus en arrière plan, le héros annoncera quelques scènes plus tard qu’il est sur terre depuis 33 ans (tu la vois ma grosse symbolique) ou encore les atterrissages miraculeux du héros systématiquement à côté des personnages secondaires.

Pour être gentil on sauvera les SFX assez spectaculaires ainsi que la photo du film et on passera sous silence la performance de Henry Cavill.

Singer avait fait beaucoup mieux avec son « Superman returns« .

Mais la référence reste toujours le magnifique film de Donner.

CAB