Le mystère Von Bulow (1990) / Barbet Schroeder

Accusé de tentative d’homicide sur sa riche épouse (Glenn Close), Klaus Von Bulow (Jeremy Irons) engage l’avocat Alan Dershowitz (Ron Silver) pour renverser le jugement en appel.

Basé sur une histoire vraie, Schroeder et Nicholas Kazan (qui signe l’ingénieux script) ne font pas un classique film de procès mais racontent surtout la lente désagrégation d’un couple.

C’est diablement efficace et porté par trois acteurs en état de grâce.

Vraiment bien.

CAB

Le témoin du mal (1998) / Gregory Hoblit

fallen-title-card

Après l’exécution d’un tueur en série, un inspecteur (Denzel washington) constate que de nouveaux meurtres ont lieu selon le même modus operandi. Mais que se passe t’il ?

Sur un scénario astucieux de Nicholas Kazan, Hoblit réalisait un thriller, mâtiné fantastique, hyper efficace dont certaines séquences sont franchement réussies (la poursuite du commissariat à la rue ou la fameuse fin).

C’est assurément abracadabrantesque mais c’est aussi un de mes premier dvd donc le côté sentimental l’emporte largement.

CAB

Comme un chien enragé (1986) / James Foley

at-close-range-title-card

1978, en Pennsylvanie, la fascination exercée par un père absent (Christopher Walken en truand machiavélique) sur ses deux fils (Sean et Chris Penn).

Foley signait un coup d’éclat (jamais vraiment confirmé) avec ce remarquable film, inspiré d’une histoire vraie, brillamment scénarisé par Nicholas Kazan.

Dès l’excellente séquence d’ouverture (annonciatrice du drame à venir) on décèle un vrai talent de mise en scène que le reste du film ne fera que confirmer. Foley conférant aussi un inattendu (et touchant) souffle romanesque à ce fait divers.

L’affrontement Penn / Walken donne lieu à plusieurs scènes d’anthologie parfois à la limite du cabotinage soutenu par un très bon casting (Mary Stuart Masterson, Kiefer Sutherland, Crispin Glover et Millie Perkins).

On distinguera aussi la magnifique photo de Juan Ruiz Anchía.

Mention spéciale au crétin de traducteur du titre français totalement débile et si loin de ce qu’est ce film.

Un film qui me suit depuis mon adolescence et que j’aime d’amour.

CAB