La loi criminelle (1988) / Martin Campbell

Un avocat (Gary Oldman) obtient l’acquittement d’un homme soupçonné d’être un serial killer (Kevin Bacon).Mais est-il vraiment innocent ?

Énième film sur la conscience d’un avocat, cette « Loi criminelle » est très belle, très propre mais aussi assez chiante.

Restent une très belle partition synthétique de Jerry Goldsmith et deux excellents comédiens.

Bof.

CAB

No Country for Old Men – Non, ce pays n’est pas pour le vieil homme (2007) / Joel et Ethan Coen

Un chasseur (Josh Brolin) trouve deux millions de dollars abandonnés, dans le désert, par des trafiquants de drogue qui se sont entre-tués. Malheureusement, pour lui, un tueur à gages (Javier Bardem) doit les récupérer.

A sa sortie, le film m’avait passablement énervé. Cette seconde vision n’altère pas beaucoup cette impression.

« No country … » est beaucoup trop bavard et surtout les Coen veulent absolument faire Auteur à tout prix quitte à frustrer le spectateur avec une fin en eau de boudin.

Alors oui la mise en scène est très belle, oui le personnage de Bardem terrifiant (et vraiment too much), oui le casting est fabuleux mais il me reste toujours un fort goût d’inachevé pour ce film qui aurait pu être juste dément.

Dommage.

CAB

Un été en Louisiane (1991) / Robert Mulligan

man-in-the-moon-title-screen

 

Un été en Louisiane d’une adolescente (Reese Witherspoon parfaite) qui découvre l’amour, la mort, la vie …

Un film sensible, fin, pudique, émouvant et délicat sur ce moment particulier entre l’enfance et l’adolescente.

Mulligan poursuite l’exploration de se thématiques abordées dans « Un été 42« , « Du silence et des ombres » et même « L’autre« .

Et en plus il y a une très belle photo de Freddie Francis.

Un très joli film.

CAB