Le convoi de la peur (1977) / William Friedkin

sorcerer-title-card

Quatre hommes se retrouvent coincés dans un village perdu d’Amérique du Sud. Leur seule échappatoire : conduire, sur 300 kilomètres, des camions chargés de nitroglycérine pour éteindre un puits de pétrole en flammes.

Friedkin ose faire un remake du génial « Salaire de la peur » de Henri-Georges Clouzot et c’est vachement bien.

Après ses formidables quatre prologues, Friedkin place ses quatre personnages principaux (Bruno Cremer, Roy Scheider, Amidou et Francisco Rabal tous parfaits) dans une sorte d’enfer sur terre où déchus de tout, tous les moyens seront bons pour s’échapper.

Le scénario de Friedkin et Walon Green (auteur de la  » Horde sauvage« ) conserve la trame du film de Clouzot (surtout dans sa deuxième partie) mais thématiquement on sent l’empreinte de Friedkin.

Cette incroyable odyssée des camions monstres est un vrai tour de force qui enchaine les séquences d’anthologie.

Bref c’est un putain de film, totalement noir.

Et on notera la présence de Luis LLosa (réalisateur de « l’Expert » et de « Anaconda ») en assistant de production.

CAB

La horde sauvage (1969) / Sam Peckinpah

the-wild-bunch-title-card

Dès son générique Peckinpah annonce la couleur avec ses enfants cruels et ses cowboys vieillissants.

Un western magnifique sur l’amitié.

Dans le top 10.

CAB